Veille patrimoniale

Nous rendons accessibles, dans cette section, différents articles reliés à l’intervention patrimoniale qui ont été publiés récemment au Québec ou ailleurs. Il suffit de cliquer sur l’article pour obtenir plus de détails.

Ville de Longueuil
Le 16 septembre 2015
Longueuil. La Ville adopte une politique pour protéger et mettre en valeur son patrimoine culturel

La Ville de Longueuil a adopté sa première politique sur le patrimoine culturel. La politique sur le patrimoine culturel guidera les interventions de la Ville afin, notamment, de développer une vision commune et intégrée en matière de patrimoine au sein de l'administration municipale.

« Nous avons à Longueuil un patrimoine riche de plusieurs siècles d'histoire. Ce précieux héritage témoigne de nos origines et des gens qui ont façonné notre communauté à travers les années. Nous pouvons en être fiers et il est de notre responsabilité d'en assurer la pérennité pour les générations futures. J'invite tous les citoyennes et les citoyens à le découvrir et à se l'approprier », a déclaré la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

« C'est une responsabilité partagée à l'ensemble de notre communauté : les citoyens, les services municipaux, les organismes, les gens d'affaires et le secteur de l'éducation. C'est d'ailleurs tous ces gens qui ont collaboré à l'élaboration de notre politique et j'aimerais ce soir les remercier chaleureusement. Le patrimoine, c'est l'héritage d'une communauté et c'est à elle de continuer de le construire à son image », a souligné France Dubé, conseillère municipale et responsable des dossiers culturels.

La politique sur le patrimoine culturel démontre l'engagement de la Ville envers sa préservation, sa protection et sa promotion. Son objectif est de faire en sorte que le patrimoine demeure un élément fondamental de l'identité longueuilloise.

Les travaux d'élaboration de la politique sur le patrimoine culturel ont été coordonnés par le Bureau de la culture dans le cadre de l'Entente de développement culturel avec le ministère de la Culture et des Communications. La politique du patrimoine culturel sera assortie d'un plan d'action, qui sera présenté à une date ultérieure.

Agence QMI
Christopher Nardi
Photo: Agence QMI
Le 13 septembre 2015
Échangeur Turcot. Le village des Tanneries sera complètement rasé

Le ministre des Transports persiste avec sa décision de raser l'important site archéologique découvert sous l'échangeur Turcot, car il doit remplacer le sol qui est trop instable pour accueillir les nouvelles structures routières. La semaine dernière, Le Journal de Montréal révélait que le ministère des Transports avait dépensé 1,6 million $ en services archéologiques depuis 2008 pour trouver et déterrer le village des Tanneries. Il avait ensuite décidé d'enfouir le site pour continuer les travaux sur l'échangeur Turcot. Cette décision a soulevé un tollé parmi les élus municipaux ainsi que les communautés archéologiques, historiques et culturelles québécoises. La ministre de la Culture Hélène David a donc mandaté son archéologue en chef sur le site pour réévaluer l'importance des vestiges. Celui-ci a confirmé que le site était «important» pour l'histoire du Québec, mais ne croit pas qu'il est nécessaire de conserver le site. Celui-ci sera tout de même répertorié par des archéologues et modélisé en trois dimensions, tandis que les 150 boîtes d'artéfacts déterrés seront conservées à Montréal.

Argent
Denise Proulx
Photo: Le Journal de Québec
Le 8 septembre 2015
Les églises s'en vont chez le diable!

Le clergé et les municipalités sont prêts à laisser tomber les églises entre les mains du secteur privé si c’est la seule façon de leur éviter le pic des démolisseurs. Un peu partout au Québec, des projets les ont transformées en condos, en restaurant, en salle communautaire ou de spectacle. Malgré ces quelques succès, le patrimoine religieux est menacé de disparition, selon une récente enquête du Conseil du patrimoine religieux...« L’an dernier, nous avons vu une accélération incroyable du phénomène. Depuis 2003, c'est 433 bâtiments qui ont changé de vocation. C’est 17 % de toutes les églises du Québec qui prennent une nouvelle vocation. C’est ce qui fait qu’elles servent encore », explique Denis Boucher, chargé de projet du Conseil du patrimoine religieux.

ledevoir.com
Isabelle Porter
Le 28 août 2015
Saint-Sauveur, le quartier délaissé

Dans le quartier Saint-Sauveur à Québec, la résistance à la destruction du vieux Centre Durocher perdure. Mais au-delà du sort du bâtiment lui-même, les citoyens dénoncent le manque, voire l’absence de lieux culturels dans le quartier…Le mouvement pro-Durocher réclame que la Ville convertisse l’immeuble en Maison de la culture. En plus d’une bibliothèque, ils demandent une salle de spectacles, un lieu pour tenir des expositions. Le rapport de la consultation souligne que le site du Centre Durocher, avec le parc juste à côté, est « le coeur communautaire du quartier ». Or la réfection du bâtiment est impensable aux yeux de la ville, qui a estimé les coûts à au moins 23 millions.

ledevoir.com
Antoine Robitaille
Le 25 mai 2015
Patrimoine québécois : Urgence

Il y a urgence en matière de patrimoine au Québec. Ces jours-ci, au moins trois cas nous en font prendre conscience : la Bibliothèque Saint-Sulpice à Montréal, les Domaines de Sillery et l’Église Saint-Jean-Baptiste à Québec.

Nous vivons une époque charnière en matière de patrimoine au Québec. Ce n’est pas un cliché : jadis omniprésente, l’Église catholique, chez nous, comme institution, quitte plusieurs des dernières places qu’elle occupait encore. Son héritage bâti est gigantesque. Elle quitte souvent des édifices superbes, des terrains immenses, très attrayants pour les promoteurs, coûteux à entretenir, dans les plus beaux endroits de nos villes. Cela survient à une époque où plusieurs phénomènes conspirent à favoriser l’oubli. D’abord, contraction des budgets, partout. Ensuite, un sain désir de laïcité dégénère parfois en indifférence, voire en réjouissance devant l’effacement d’un passé religieux. En plus, notre hypermodernité a tendance à regarder le passé de haut, à s’en méfier.

21 avril 2015
Gouvernement du Québec
CNW Telbec
Image: Marie-Claude Côté 2013
(c) MCCQ
Une aide financière de 35 000 $ pour la restauration de la chalouperie Godbout

La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Hélène David, annonce une aide financière de 35 000 $ à la Corporation du Parc maritime de Saint-Laurent (île d'Orléans) pour la consolidation et la restauration de la chalouperie Godbout.

« La chalouperie Godbout est l'un des derniers témoins du passé maritime de l'île d'Orléans et de cette activité autrefois florissante dans plusieurs régions au Québec. D'où l'importance de protéger ce bien d'une valeur historique et ethnologique inestimable, comprise dans le site patrimonial de l'Île », a fait savoir la ministre Hélène David.

Pages

Actualités

Cette page est consacrée aux actualités dans le domaine du patrimoine et elle permet de connaître les dernières nouvelles en cette matière provenant de la MRC de Drummond et de la région.

Liens d'intérêt

Vous trouverez, dans cette page, une série de liens vers des sites web ayant pour sujet le patrimoine, que ce soit des associations, des regroupements, des organismes, des artisans, des écoles, des programmes de subvention, des événements, des attraits, etc.

Discussion

Vous pouvez accéder à la page Facebook MRC de Drummond qui permet notamment d’interagir et de poser des questions au sujet du patrimoine sous toutes ses formes.

Note : La MRC de Drummond se réserve le droit de supprimer une intervention qu’elle juge inopportune, offensante ou inappropriée.