Veille patrimoniale

Nous rendons accessibles, dans cette section, différents articles reliés à l’intervention patrimoniale qui ont été publiés récemment au Québec ou ailleurs. Il suffit de cliquer sur l’article pour obtenir plus de détails.

ICI Radio-Canada.ca
Le 6 novembre 2020
Gagnon, la ville enfouie sous la terre

Avez-vous entendu parler de la ville de Gagnon, sur la Côte-Nord? Cette ville minière a connu une bien courte vie avant d’être complètement rayée de la carte du Québec en 1985. Gagnon n’est pas une ville fantôme. C’est une ville qui n’existe plus, car elle a été rasée, puis enterrée. Un peu plus d’un quart de siècle s’est écoulé entre la fondation de la ville de Gagnon par la compagnie minière Québec Cartier en 1957 et sa fermeture en 1985. L’économie de cette ville lointaine et isolée de la Côte-Nord reposait uniquement sur l’extraction du fer.

ICI Radio-Canada.ca
Marie-Claude Julien
Photo : Jean-François Fortier
Le 4 novembre 2020
Vente d'églises : la Ville prête à s'impliquer pour la sauvegarde du patrimoine

La Ville de Trois-Rivières a l'intention de s'impliquer pour la préservation des objets d'art et de patrimoine que contiennent les églises de la paroisse Du Bon pasteur vendues au cours des dernières semaines. On est à étudier comment on peut faire du recensement, de l'archivage et peut-être même de l’imagerie en trois dimensions pour préserver la mémoire de ces objets et de ces lieux, a soulignée le maire Jean Lamarche en entrevue à Toujours le matin.

Ville de Laval
Le 4 novembre 2020
La Ville de Laval vient d'adopter son premier plan d'action pour protéger et mettre en valeur son patrimoine

La Ville de Laval vient d'adopter son premier plan d'action en patrimoine, qui couvrira la période de 2020 à 2024. Ce plan vise la reconnaissance du patrimoine lavallois comme un levier identitaire et générateur de vitalité économique. Il permettra à la Ville de remplir son mandat de conservation et de mise en valeur des différentes facettes de son patrimoine de manière proactive.

Le Devoir
Marie-Andrée Chouinard
Le 2 novembre 2020
L’État doit être exemplaire

On a fait grand cas de la responsabilité des municipalités dans le spectacle désolant de démolition et de négligence du patrimoine bâti au Québec. C’est en grande partie parce que les villes détiennent un pouvoir exagéré, qui a donné lieu ces dernières années à une série de destructions de joyaux immobiliers apparemment négligés, mal protégés et échappant à toute opération de mise en valeur. Le projet de loi 69 visant à modifier la Loi sur le patrimoine culturel, déposé jeudi dernier par la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, entend corriger ce vice important de la loi. Pour reprendre les mots de la ministre, il veut mettre fin aux « démolitions sauvages » d’édifices patrimoniaux. Un lot de nouvelles dispositions balisant la démarche menant à une destruction d’immeuble permet de croire en effet que les errements pourront être réduits: les municipalités régionales de comté (MRC) pourront citer un bien patrimonial, pourront délivrer une ordonnance de protection, auront le pouvoir d’annuler la décision d’une ville de démolir un bâtiment classé ou cité.

Le Soleil
Brigitte Breton
Photo : Patrice Laroche
Le 31 octobre 2020
Un bijou à protéger près du fleuve

«Il y a assez de condos sur la planète, mais pas assez de presbytères comme celui de Saint-Michel-de-Bellechasse.» Conseillère municipale de cette petite localité située au bord du fleuve, Sylvie Lauzon est inquiète. Elle craint pour la sauvegarde du vieux presbytère construit en 1715 et le cœur historique de son village, parmi les plus beaux du Québec. En 2017, la municipalité a acquis des bâtiments et des terrains appartenant à la fabrique de Saint-Michel (maintenant fabrique de Saint-Benoît). Trois ans plus tard, le maire Éric Tessier et les conseillers Clermont Lacasse, Frédéric Lavigne et Suzanne Côté veulent renégocier cette entente.

Gouvernement du Québec
Le 30 octobre 2020
La ministre Nathalie Roy procède au classement du dispensaire de La Corne, de sa collection d’objets et du fonds Gertrude Duchemin

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, annonce qu’elle a procédé au classement du dispensaire de La Corne, de sa collection de 395 objets et du fonds Gertrude Duchemin en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Par ce geste, elle souhaite préserver les valeurs patrimoniales qui caractérisent ces biens situés dans la ville de La Corne. Le dispensaire de La Corne est construit vers 1940 pour l’infirmière Gertrude Duchemin dans le contexte de la colonisation de l’Abitibi-Témiscamingue. Le gouvernement et le clergé prônent alors l’établissement de familles sur des terres agricoles en région éloignée. Pour donner des soins médicaux à ces populations, des dispensaires sont mis en place, comme celui de La Corne. Gertrude Duchemin prodigue des soins dans ce dispensaire jusqu’en 1976, puis y réside jusqu’à la fin de sa vie, en 1990.

Pages

Actualités

Cette page est consacrée aux actualités dans le domaine du patrimoine et elle permet de connaître les dernières nouvelles en cette matière provenant de la MRC de Drummond et de la région.

Liens d'intérêt

Vous trouverez, dans cette page, une série de liens vers des sites web ayant pour sujet le patrimoine, que ce soit des associations, des regroupements, des organismes, des artisans, des écoles, des programmes de subvention, des événements, des attraits, etc.

Discussion

Vous pouvez accéder à la page Facebook MRC de Drummond qui permet notamment d’interagir et de poser des questions au sujet du patrimoine sous toutes ses formes.

Note : La MRC de Drummond se réserve le droit de supprimer une intervention qu’elle juge inopportune, offensante ou inappropriée.